next blog, Corneloup

  C’est le début d’une assez longue tournée du groupe Next de François Corneloup, et François blogue aussi.

jardin d'Eric Groleau

On y retrouve des textes, poèmes de Beckett, dialogues de Godard, du rapport texte/musique, des sons frappés, murmurés, enregistrés, de l’électricité à fleur de peau(x), et ce qui nous agite de constructions sonores, de discours libre, de recherche d’un sens (d’une direction), ensemble ou séparément. Mais surtout, à mes yeux, le tracé, modeste mais déterminé, […]

signes pour aujourd’hui

Nous nous appelions régulièrement, de préférence de très loin, et pour rien. Comme ça. Puis lui s’est mis à m’envoyer des photos prises avec son téléphone portable. Comme ça, pour rien. Avant d’aller moi-même vers l’aventure blog, je lui avais lancé l’idée d’en faire un, comme ça. Pas de musique, surtout. Pas de texte. Rien […]

la parole, la musica

Rare de pouvoir faire que s’enchevêtrent, s’embrassent, se confrontent ces deux paroles, celle du poète et celle du musicien, dans une relation libre, qui permette le discours de chacun sans renoncer à rien de sa propre autonomie. Pour le musicien, toujours cette équation : comment redire ce qu’il fabrique quotidiennement, de sons, de rythmes, de phrases, […]

voix, souffle, cordes

Si le blog, dont DP m’offre l’entrée, c’est les coulisses de son chemin de scène, de composition, de partages musicaux, alors de mon côté questionner ce dont il ne parle jamais. Qu’est-ce qui spécifie celui qui joue d’un instrument à cordes, d’un autre qui joue d’un instrument à souffle, alors qu’évidemment ils ont la même […]

petit portrait d'Eric Groleau

Quand on est ensemble, évidemment on en rigole : nous sommes liés tous trois par l’enfance à un mouchoir de poche. Les parents de Dominique Pifarély avaient cette maison à “La Tourenne”, hameau près Blanzay, et c’est là qu’il travaille une bonne part de son temps, pour ma part j’étais en 6ème quand nous sommes arrivés […]

Henri Michaux | ascensions infinies dans l'abstrait

La musique, dans notre espèce humaine, propose un modèle de construction, et en construction, net, mais invisible. Un montage en l’air. Ce montage n’est pas à voir, ni même à concevoir ou à imaginer. Il est à parcourir. L’oeuvre est un ensemble de trajets, un parcours en lignes brisées. Chaque trajet est sensible, sauts, chutes, […]