sous la lumière d'Icare

Samedi 16 juin, Mike Westbrook me disait son plaisir à répéter et jouer avec l’orchestre qu’il vient de monter chez lui, dans le Devon. Depuis notre première rencontre, en 1984, pour la création de « On Duke’s Birthday » à la Maison de la Culture d’Amiens, je suis impressionné par la douceur, la modestie, la richesse qui se dégagent de l’homme et de sa musique. C’était en tous cas une résonance inattendue avec le premier concert de l’ensemble Icare, la veille à Poitiers.

Modestie, engagement, sérieux et bonheur de jouer : je n’en doutais pas, les écoutant et les regardant depuis les coulisses — plaisir inédit, et immense, de les laisser se lancer. Ci-dessous, les quatre morceaux joués ce soir-là (et encore merci à Alexandre Benoist, technicien et filmeur du CFMI…).




Laisser un commentaire