signes pour aujourd’hui

la moitié du monde

Nous nous appelions régulièrement, de préférence de très loin, et pour rien. Comme ça. Puis lui s’est mis à m’envoyer des photos prises avec son téléphone portable. Comme ça, pour rien. Avant d’aller moi-même vers l’aventure blog, je lui avais lancé l’idée d’en faire un, comme ça. Pas de musique, surtout. Pas de texte. Rien d’autre que ces photos, qui étaient son quotidien partagé de musicien, partagé parce qu’intime, d’une autre intimité, parallèle, que celle de la scène.

Depuis novembre 2006, Louis Sclavis tient ce blog photo, un peu secret, sauf qu’il revient de Phnom Penh, où en plus de jouer avec de jeunes musiciens cambodgiens, il a montré sa 1ère exposition…

Ce que j’y aime : un peu le même espace qu’en musique, la même tension entre l’image et le titre, là où il y a de la place pour se loger. Et cette manière d’être toujours sur la réalité des choses qui surviennent, en même temps que dans une distance rêveuse.

Photo : « la moitié du monde », Louis Sclavis.

One thought on “signes pour aujourd’hui

Laisser un commentaire