lire, écouter, dire et jouer

lire, écouter, dire et jouer

Semaine textes et musique, encore.

Après une lecture et un stage en compagnie de Claude Favre, je retrouve des compagnonnages de longue date :

  • avec Violaine Schwartz à la médiathèque de Bobigny le mardi 29 mai, Prendre corps, des poèmes de Ghérasim Luca,dans le cadre de la résidence de Violaine (ateliers d’écriture, de lecture à voix haute…).

La poésie, comme la musique, permet d’oublier qu’on va mourir. Je ne sais plus qui a dit quelque chose comme ça. Ca n’est pas sombre, ça s’appelle la vie. Le chemin qu’on trace, évidemment sans fin, dans des compagnonnages qui se réinventent, ça s’appelle la vie.

Laisser un commentaire