Suite : Anabasis

Suite : Anabasis

Au printemps 2018, Dominique Pifarély présente un nouveau projet en forme de septette. Cette formation prolongera le travail orchestral mené de 2005 à 2015 avec l’ensemble Dédales. Dans un format plus chambriste mais aux potentialités explosives, c’est un nouveau programme, dans lequel se croisent compagnons repérés (François Corneloup, François Merville, Antonin Rayon) et figures nouvelles (Sylvaine Hélary, Matthieu Metzger, Valentin Ceccaldi).

Le septette donnera une avant-première à l’AJMI (Avignon) le 4 avril, et les premiers concerts auront lieu à l’Europajazz Festival (Le Mans) le 5 mai, à l’Atelier du Plateau (Paris) les 25 et 26 mai, aux Emouvantes (Marseille) le 26 septembre et à Jazzdor (Strasbourg) le 17 novembre.


“L’anabase, c’est la remontée de la mer vers les terres (…) et la sortie d’exil.Cette montée est aussi un retour, qui paradoxalement s’effectue dans l’avenir.”
Martine Broda, “Dans la main de personne, essai sur Paul Celan”

Après un travail, il y a 15 ans, sur des poèmes de Paul Celan (pour choeur de chambre, 2 récitants et 6 musiciens-improvisateurs — voir “Anabasis“), les textes fournissent aujourd’hui une trame invisible (au sens propre : rythme, prosodie, espace, forme) qui guide cette utopie d’un retour dans l’avenir.

Suite : Anabasis est donc un acte musical à la fois engagé et rêveur, formel et sensible, avec en toile de fond un questionnement qui porte sur l’exil, le déplacement, la fuite, la quête, mais aussi l’exil de soi et le retour vers soi et vers l’autre, et quelques intuitions contemporaines.

DP


Dominique Pifarély : violon, composition
Valentin Ceccaldi : violoncelle
Sylvaine Hélary : flûtes
Matthieu Metzger : saxophones soprano et alto
François Corneloup : saxophone baryton
Antonin Rayon : piano, synthétiseur moog
François Merville : batterie

Production : ARCHIPELS-Cie Dominique Pifarély
Coproduction : Europajazz Festival du Mans / Festival Jazzdor Strasbourg
Avec l’aide de la DRAC Nouvelle Aquitaine, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM
Avec le soutien de la Maison Galerie 19PaulFort et de l’AJMI

Laisser un commentaire