échos d’impro électro

Au dégel, des échos nous parvinrent à nouveau. Ce furent d’abord ceux, anciens, d’un concert à Poitiers en juin dernier. Romain Constant (du CFMI de Poitiers), terminait ainsi la première partie assurée par mes étudiants  :


Puis ceux, comme venus d’un autre monde, envoyés par François Bon.

La basse de FB sera sollicitée, en plus de sa voix, pour un nouveau projet qui prolongera la route entamée avec Tumulte et Peur. On y mêlera textes, électronique, violon, les percussions de Michele Rabbia et les photos de Philippe de Joncckeere.

On y reviendra, avec des extraits du travail en cours.

3 thoughts on “échos d’impro électro

  1. eh oh, t’es gentil, mais faut pas mélanger les torchons et les serviettes! – je dis juste que pratiquer dans mon coin ça m’aide à avancer, et piger la musique faite par ceux qui musiquent, mais l’immense avantage de travailler avec des vrais (je pense beaucoup à Eric et Corn’du loup aussi…)

Laisser un commentaire