CD Time Geography : presse

CD Time Geography : presse

CHOC Jazz Magazine / Jazzman – janvier 2014

… l’une des pièces maîtresses de la présente décennie… (Ludovic Florin)

timegeo_choc-jazzmagEt sur les blogs :

A propos du CD « Time Geography » :

  •  « On ressent étonnamment la prise en compte du corps dans tous ces cheminements personnels, ce parcours labyrinthique, jamais effrayant ni carcéral. Au contraire, il nous semble que le résultat magnifie l’intelligence du corps entier, redirige vers la lumière avec une délicatesse sensible au plus fort des éclats. La musique n’a aucune difficulté à occuper l’espace, et l’on est vite captivé par son éloquence brûlante. Cet album est tout sauf une musique de l’instant, il est donc définitivement convaincant. […] leur travail profond et engagé marque l’empreinte d’une musique porteuse de sens et de vertus formelles. » Les Dernières nouvelles du Jazz, Sophie Chambon : tout l’article…

  • « Un disque d’élévation […] un des albums les plus captivants de ces derniers mois. Il va rester au sommet, c’est un disque d’aujourd’hui pour demain.[…] Maitre Chronique : tout l’article…

  • « Une musique en apparence complexe, mais dont la clé est à la portée de tous : il suffit de l’écouter les oreilles grandes ouvertes et l’esprit réceptif, pour que sa beauté sophistiquée se révèle en toute évidence. » Jazz à babord, Bob Hatteau : tout l’article…

  • « Time Geography est un de ces albums tanniques, qui demande du temps pour se révéler. Un disque sans date de péremption qui doit hanter et habiter pour être apprécié à sa juste valeur. Et elle est très grande. » Sun ship, Franpi Barriaux : tout l’article…

  • « Un chef-d’œuvre sans concession. » L’Humanité.fr, Farah C. : tout l’article…
  • « Time Geography est un disque aux variations subtiles, dont les richesses se dévoilent au fil des écoutes.[…] » Maitre Chronique (bis) : tout l’article…

  • « Un parcours en spirale qui explique que le point de départ initial et le point d’un nouveau départ final ne sont pas au même niveau. Une sorte de jeu de construction toujours recommencé pour permettre la création.… Une musique à découvrir, chaotique comme le monde d’aujourd’hui […] » Le souffle bleu, Nicolas Beniès : tout l’article…

  • « Musique, exploratoire, ludique et métaphysique […] un formidable agencement harmonique, où cohabitent précision chirurgicale et fièvre lyrique. » Jazznews, Christian Larrède : tout l’article…

A propos des concerts :

  • Jazz Magazine/Jazzman, 25 novembre 2013, Franck Bergerot : […] une palette orchestrale constamment réinventée, où le contrepoint est la règle qui fait se combiner et recombiner les instruments entre eux, en de sublimes duos ou par groupes opposés qui partagent des grooves communs ou se dispersent sur des vitesses distinctes, mais le tout réglé par leur ordonnateur avec les rigueurs combinées d’un aiguilleur du ciel pour ce qui est de l’écriture et d’une brodeuse pour ce qui est de la direction. Il en résulte des voyages musicaux constamment palpitants conduits par des instrumentistes d’exception […] Tout l’article

  • Culture Jazz, 30 novembre 2013, Alain Gauthier : […] C’est beau, carré, plein, dense. Comme un livre en plusieurs tomes qu’on feuilletterait, là. Et même qu’il y a des passages qu’on aimerait relire plusieurs fois. […] Tout l’article

  • Jazz Magazine/Jazzman, 13 janvier 2012, Franck Bergerot : […] on retrouve le caractère organique de l’écriture de Pifarély, porté à un nouveau degré d’aboutissement, avec cette écriture motivique qui tout en égarant l’auditeur par son caractère fuyant lui laisse une étrange impression de cohésion, la redistribution permanente des motifs entre les sections dans un grand jeu de correspondance (miroirs, imitations, déformations, transpositions, emprunts réciproques) […] Tout l’article…

 

One thought on “CD Time Geography : presse

  1. Bonjour. Votre disque « Time Geography » est absolument remarquable. Merci. J’en ai entendu parler grâce François Bon blog. Entre rigueur, précision musique de répertoire « classique » et envolé des solos. Mais surtout vous réinstaurez une dimension réellement collective et ouverte à une musique d’impros un peu trop tournée vers elle-même parfois. Encore une fois merci, ça fait du bien aux oreilles.

Laisser un commentaire