Rencontres : Enregistrer la musique, pour quoi faire ?

Trois jours de débats, autours du thème : Enregistrer la musique, pour quoi faire ? Un concert et une exposition exceptionnelle.

Les 7, 8 et 9 novembre 2018, à Avignon, les Deuxièmes Rencontres des Allumés du Jazz :

“En ces temps d’une fragmentation stupéfiante des moyens d’enregistrement, de diffusion et d’écoute, alors qu’après une chute imposante, la vente des disques compacts  – dit-on – se (re)stabilise, alors que le streaming se généralise, que des genres comme le jazz et la musique classique s’y égarent, alors que l’écoute accompagnée de vidéo pulvérise les règles établies des droits d’auteurs, d’interprètes et de producteurs, alors que le téléchargement légal à peine né s’effondre, alors que les maîtres de l’internet et de la technologie tendent à devenir les maîtres du champ musical au détriment même des anciens maîtres nommés « majors », alors que la publicité fait une envahissante irruption dans le monde musical, alors que des disquaires refont surface par passion et que les rayons des grands magasins se réduisent, alors que les distributeurs font face à une consignation généralisée, alors que le disque vinyle condamné au néant, il y a de nombreuses années, fait un retour chic et choc, alors que la cassette fait aussi un retour chez les indomptables de la musique anglo-saxonne, alors que se multiplient et s’inventent, dans et hors l’internet, toutes sortes d’initiatives qu’on qualifiera, c’est selon, de résistantes, fantaisistes, saugrenues, ingénieuses, jamais la question de l’enregistrement de la musique, de son sens, de sa finalité, ne s’est posée aussi puissamment.

Les Allumés du Jazz, collectif de producteurs indépendants fondé en 1995, avaient organisé en janvier 2005, à Avignon, des rencontres intitulées « L’avenir du disque, rebâtir ». Le journal Les Allumés du Jazz publiait ensuite les réflexions propres à ces journées qui suscitèrent un grand intérêt public et professionnel. C’est donc à Avignon qu’ils se retrouveront, 13 ans plus tard, afin d’évoquer les possibilités de trouver une juste dynamique face au monde musical dans une situation bouleversée.”

Lire sur le site des Allumés du Jazz

0 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.