do the Dean

pb220054Il est entré dans cette chambre d’hôtel avec un grand sourire. Sans tarder, nous avons commencé à répéter, il savait ses parties sur le bout des doigts. Puis, se dirigeant vers la salle de bain, il marqua l’arrêt près du journal qu’on glisse obligeamment sous les portes, dans ces hôtels : USA today, ou dans le genre, avec photo de GW Bush en une. Il se tourna vers nous, disant simplement, les gars, je suis vraiment désolé, je m’excuse pour ce type.
Nous venions, François Corneloup et moi, de faire la connaissance de Dean Magraw, scintillant guitariste de St Paul-Minneapolis, adorable convive, imitateur recherché (de Niro : un régal), conscience politique infaillible.
Peu de temps après, en France, nous avons eu l’occasion de lui rendre cette politesse, bien que pas plus que lui responsables de la montée de la vulgarité, de la morgue et de la brutalité vers le pouvoir.

Dean s’arrête de jouer pendant l’année qui vient, on peut avoir des nouvelles ici. Et l’aider, aussi, illustration discrète et digne de nos discussions sur les politiques de santé.

Dean’s website

Support Dean

Next

Laisser un commentaire