poros

p9120022

« Poros, c’est […] une voie maritime ou fluviale, l’ouverture d’un passage à travers une étendue chaotique qu’il transforme en un espace qualifié et ordonné, introduisant des voies différenciées, rendant visibles les voies diverses de l’espace, orientant une étendue d’abord dépourvue de tout tracé, de tout point de repère. […] Dire que poros est un chemin à frayer sur une étendue liquide, c’est souligner qu’il n’est jamais à l’avance tracé, toujours effaçable, toujours à retracer de façon inédite. »

Sarah Kofman, « Comment s’en sortir » (éd. Galilée)


Des textes pour accompagner la musique, pour laisser les sons s’imaginer. Des mots autour, à côté, pas loin, en lien ou sans lien. On mettra en ligne des vieux textes, des commentaires, des images de tournée, ou du monde, des regards, et on sollicitera ceux qui nous accompagnent, d’une manière ou d’une autre.

Ca ne sera peut-être pas très régulier, ça sera comme ça. Provisoire.

DP